Atelier professionnel Radon & Qualité de l'Air Intérieur 


Approche-ÉcoHabitat
Le 53
53, impasse de l'Odet
29000 Quimper
France
Tel : 06.60.69.19.50

Approche-éco-habitat

Radon

Atelier
professionnel

& Qualité de l'Air Intérieur

Retour accueil
Haut de page

       Guide d’aide à l’auto diagnostic en cas de présence de radon

Ce guide se réfère aux principes généraux de gestion du risque radon dans un bâtiment d’habitation. Ceux-ci sont volontairement simplifiés sachant que chaque bâtiment est un cas particulier.

La mesure de dépistage est un préalable absolument nécessaire qui permet de définir les travaux de remédiation adaptés au niveau de radon et de juger de l’urgence de leur réalisation.

En effet, le seul moyen d’estimer le niveau moyen de radon dans une habitation est d’effectuer une mesure à l’aide d’un détecteur passif de radon pendant au moins 2 mois en hiver.  En fonction du résultat de la mesure, il peut être conseillé de réaliser sans tarder l’ensemble des travaux de remédiation, d’opter pour une réalisation pas à pas (réduction du coût si les premières actions sont suffisantes) ou de différer leur mise en oeuvre  jusqu'à la réalisation de travaux futurs (rénovation énergétique globale par exemple).

Par ailleurs, en se référant à la mesure de dépistage initial, l’efficacité des actions réalisées pourra être facilement évaluée par une mesure comparative réalisée dans les mêmes conditions (durée et emplacement du détecteur).

On voit donc bien l’importance de cette mesure de dépistage initiale qui fournit une estimation fiable, impossible à connaître en se référant à d’autres paramètres plus aléatoires : mesure de radon ponctuelle sur une trop courte période, zone à potentiel radon de la commune, mode constructif ou mesure de radon dans le voisinage.

Préambule

Avertissement

Ce guide est destiné à des maîtres d’ouvrages privés qui souhaitent comprendre les raisons de la présence de radon dans leur habitation, identifier les voies d’entrées possibles et réaliser des actions correctives adaptées à leur bâtiment et au niveau de radon rencontré, tout en recherchant à maitriser les coûts.

Avant tous travaux, une attention particulière doit être apportée pour déceler certains matériaux toxiques (plomb) ou pouvant contenir de l’amiante (fibrociment, flocages, dalami, etc...). De même, en cas de présence d’une installation électrique vétuste ou non conforme, d’un appareil à combustion (poêle, cheminée, insert) ou d’une installation gaz (bouteille ou gaz naturel).

Il revient au maître d’ouvrage d’adapter les principes décrits à son bâtiment et à ses équipements, tout en respectant les normes et règlements en vigueur, sous sa responsabilité ou celles des entreprises qu’il pourrait missionner.

A retenir : La mesure de dépistage à l’aide d’un détecteur passif est la seule méthode fiable qui permet de définir des travaux de remédiation adaptés au niveau de radon et de juger de l’urgence de leur réalisation.

Une attention particulière doit être apportée en cas de présence de matériaux ou d’équipements soumis à des normes ou à une réglementation spécifique.

Pour plus d'information sur le dépistage du radon, cliquer ICI
Pour commander un kit de mesure de radon cliquer ICI

1